Le lièvre de Vatanen

Le lièvre de Vatanen

Mes sentiments, de même que mes sensations, sont confus à la fin de ce récit.
Une histoire qui me paraît enfantine, parfois absurde, où s’infiltre de la poésie, de la tendresse, de l’humour, également du drame, du fantastique. C’est un peu décousu aussi.
Je ne sais vraiment pas comment qualifier clairement ma conclusion…

Ps : j’y ai trouvé une incohérence : pages 157-158 du livre Folio 2462 :
‘L’ours renifla le lièvre et prit la femme dans ses bras, de sorte qu’il y avait là trois créatures sur les genoux les unes des autres. Le lièvre et la dame couinèrent terrorisés. L’ours prit peur. Il les jeta au loin, à cinq six mètres de lui, le lièvre vola encore plus loin.’
Et quelques lignes plus bas :
‘La dame suédoise avait tout le temps tenu le lièvre serré dans ses bras’.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.