La faute d’orthographe

Esquisse que j'ai faite pour mon texte sur la faute d'orthographe.
M O T

Les mots se mêlent, s’emmêlent et finissent en histoires. Ils s’alignent ou jouent à saute-mouton, à cache-cache. Ils font des bonds. Ils en font de bons aussi. Ils se chamaillent, c’est à celui qui aura le plus de voyelles, de consonnes. Ils disent ce qu’ils veulent : « Un lapin vert, ça n’existe pas ! » mais avec eux, il existe… « une carotte bleue, ça n’existe pas ! » mais avec eux, elle existe. Bref, ils font la pluie et le beau temps. Ils assistent à la naissance de l’amour. À sa fin aussi. Ils enchantent, séduisent, draguent comme personne. Mais, aussi, ils savent faire mal, ils amputent, ils assassinent. À une lettre près, et c’est mort…
Les mots se disent tout haut. Et tout bas. Un mot de trop ou non-dit et c’est la faute. Les mots parlent et se taisent. Des tonnes de mots. Des tomes de mots. Sur tous les tons. En un mot, pas de mot… chut !

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.