Sablier

Esquisse que j'ai faite pour illustrer ma poésie sur le silence.
Suspension du temps

Des pas qui se déplacent
Le bruit du choc sur le sol
L’activité de l’autre qui entre en soi

Et moi qui suis au lit
Bouillotte sur le dos, oreilles aux aguets
L’immobilité qui est en moi

La porte qui se referme et plus rien
L’activité partie
L’immobilité demeure
Le temps qui avance…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.