Dimanche 28 février 2021

Photo que j'ai faite sur la beauté du ciel.
De là-haut

Divine comédie en actes, agréable moment comme les manches d’une partie de tennis. Long cheminement de sentiments, vindicte et pardon. Des huit personnages, la jeune fée, qui change les vrilles en clés de coffres-forts, est la pièce maîtresse de l’histoire jouée. De mille rebondissements, le spectateur est témoin. Vint le dénouement surprenant et un triomphe !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.