Vendredi 26 mars 2021

Photo que j'ai faite sur la beauté du ciel.
En projection

Vent frais, vent du matin… Drelin, drelin fait le carillon grégorien, sous son souffle… Dissonance pour certains, mélodie pour d’autres. En une vingtaine de minutes, les feuilles de papier posées sur le bureau s’éparpillent au sol, les mégots éjectés du cendrier, la terre du pot de fougère renversée. Si la porte et la fenêtre restent ouvertes, les dégâts vont s’amonceler… Les nénuphars de la mare, dans le jardin, se plissent sous la tempête de plus en plus proche… Le linge étendu, malgré mille épinglettes pour le tenir, se contorsionne sous les gifles de la bourrasque. L’expression, en voir trente-six chandelles, prend tout son sens, mais pour faire des économies, le tarif est revu à la baisse et vingt-et-une seront suffisantes…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.