Sablier naturel

Paysage naturel avec le ciel pour témoin.

Une parmi tant


Bientôt l’heure du goûter, un vendredi d’août 2021. Seule avec mon ordinateur, je pianote ses touches pour répandre ma prose sur le net.
Entre ma vie perso et l’actualité sociétale, je ne vois pas d’autre vocable que celui de merdier. C’est flippant à bien des égards, j’en viens même à regretter le temps ‘insouciant’ de mon enfance et adolescence, ça fait relativiser et ma mémoire devient sélective d’un coup. Tout m’était encore accessible, tous les espoirs étaient permis, l’air était plus respirable, les dés n’étaient pas jetés et mon tour pas encore passé.
Je n’ai pas vu le temps s’écouler et pendant des années, je repoussais à plus tard les projets, les envies, les changements. Les décisions aussi. C’est dingue une vie, c’est si futile et si précieux, si dérisoire et c’est tout ce que chacun de nous possède. Je me sens jeune et pourtant ce qualificatif ne me ressemble plus, je suis sociable et joyeuse sans extérioriser l’un et l’autre.
En quarantaine, en confinement avant Le Confinement, en pause, sur la touche, en suspens, dans ma grotte et dans ma bulle…
Après ces deux dernières années, l’inclinaison naturelle est devenue une nécessité et un besoin : respecter le rythme de mon horloge biologique et consacrer mon temps à des activités artistiques qui me font plaisir et jaillissent de moi.
Quant à Paris, cette ville si convoitée et admirée même, ce fut certainement le cas et justifié un temps. Pour moi, c’est juste moche, sale et de plus en plus insupportable.
Je ne suis pas la Belle au bois dormant et pourtant, sans m’être piqué le doigt, j’ai dormi, j’ai procrastiné, j’ai laissé-faire, j’ai reporté, j’ai lâché l’affaire, j’ai attendu…

Que reste-t-il qui soit encore possible professionnellement et en accord avec mon inclinaison naturelle ?
Quelles solutions pour partir en province sans apport financier conséquent ?

Et vous, c’est comment ?

Y arriver… ou pas

Esquisse au feutre et fond de couleur mis via Photoshop.
Cellules agglomérées

54 ans au compteur. Je ne pensais pas que ça irait si vite, j’ai l’impression, d’un seul coup, que j’ai fait un bond dans le futur… Il y a trente ans, j’étais enceinte, jeune. Si j’avais su que trente ans plus tard, je vivrai dans un 20 m², sans qualification professionnelle ou presque, dans quasi la même situation mais cette fois-ci seule et un avenir restreint… Ce dont je suis certaine, c’est de mourir un jour et… bah c’est tout. Je pense que notre liberté ne sera bientôt plus qu’un souvenir, que l’économie pour les pauvres, dont je fais partie, va continuer sa dégringolade. Un jour, je suis au taquet, persuadée d’arriver à vivre de ma passion car une solution va forcément éclore et un autre jour, je suis défaitiste et démotivée. Comme aujourd’hui. À quoi bon se leurrer, se bercer d’une douce et rassurante illusion ? Les sirènes du saboteur déboulent, pied au plancher… Je m’abreuve dans les expériences d’autrui, plus ou moins florissantes, je détourne mon attention de ma petite personne, à l’affût d’un embryon de renouveau… Il m’arrive d’espérer aller me coucher et faire une longue nuit…
Sans tempérament combatif et sans réseau, faut pas rêver. Enfin si, faut rêver, puisqu’il n’y a que ça…

Et vous, comment ça va ?

Ma liste

Esquisse que j'ai faite sur 'ma liste d'envies' si je reçois une grosse somme d'argent.
Ma liste d’envies

Si je reçois une grosse somme d’argent, qu’est-ce que j’en fais ?
Ma première réaction est d’exploser de joie !
Et, plan d’action :

  1. Acheter un bien immobilier à maman et mon beau-père,
  2. Acheter un appartement à ma fille,
  3. M’acheter une maison ou un appartement en province,
  4. Demander à papa et ma belle-mère ce dont ils ont envie,
  5. Faire plaisir à mes rares connaissances,
  6. Acheter un local pour exposer mes dessins et ceux d’autres artistes, faire des ateliers d’écriture, échanger, s’entraider, s’épauler, s’écouter, partager, tester des activités à monétiser, etc.
  7. Visiter l’Italie. Tutta l’Italia !

Et vous, que feriez-vous avec une grosse somme d’argent ?

La méthode – 1

Illustration les roses de la vie
Illustration pour nouvelle

Dans la salle d’attente. Elle ne pense à rien. À rien de précis. Une pendule est au-dessus de la cheminée. Posée sur la tablette en marbre. Il est treize heures vingt, encore dix minutes avant son tour. Elle est seule. Une grande pièce rien que pour elle. Juste une table gigogne avec quelques revues, la cheminée et des sièges pour les ‘avancées’, le nom donné à ceux qui osent franchir la porte. Car ici, on entend des conversations, disons, atypiques. Ça jase un peu sur ce lieu. Certains disent que c’est du n’importe quoi, d’autres, qu’il faut bien trouver de l’argent auprès de ceux qui gobent tout, ou qu’il y a de tout pour faire un monde, que c’est intéressant d’être curieux, de chercher. Comme toujours, il y avait ceux qui étaient pour et ceux qui étaient contre. Elle, elle était là parce qu’elle avait entendu une émission radiophonique sur la méthode.
La méthode. La fameuse méthode qui permettrait de gagner beaucoup d’argent, facilement et rapidement. Pas d’investissement ou très peu. Pas de démarchage, pas d’équipe à constituer, comme dans les mlm (le marketing relationnel). ‘ attentif, motivé, positif ‘, disaient-ils à la radio.
Elle voulait en savoir plus. Elle avait alors envoyé un mail pour avoir un rendez-vous.
Et le rendez-vous, c’est maintenant.

Argent

Argent

L’argent
Le sésame qui ouvre toutes les âmes
Et sans lequel tu rames
Il est une arme
Une lame
Qui apporte des larmes
S’il est infâme
Que de crimes de toutes sortes
Pour accéder à sa porte
Il faut en faire ton ami
Si tu veux à mon avis
Que celui-ci te sourit
Puisqu’il est aussi de la partie
Qu’il soit unit à ta vie.

Opale verte fossilisée

Ma pierre opale verte fossilisée

Esthétique


Voici ma magnifique, un beau bébé de 700 grammes. adopté lors d’un salon de bien-être.
Comme préconisé, je dors de temps en temps avec elle (et vice-versa). Il suffit ensuite de la nettoyer par fumigation avec du benjoin ou de l’oliban.
Sa propriété principale permettre le lâcher prise envers l’argent (c’est un grand résumé).