Génocide

Edvard Munch - Dans le domaine public en 2019
Edvard Munch

Viser la tête pour anéantir la racine du mal
Les moutons s’entre-dévorent au lieu de mordre le berger
Éteindre la télé pour allumer le cerveau
Réussir sa vie n’est plus l’actualité face à rester en vie
Non-assistance à humanité en danger
Crime des geôliers dirigeants

Attaque

Attaque robotisée
Robot

J’avais un amoureux, ou une amoureuse – ce n’était pas très clair dans mon songe – qui essayait de me tuer. Sous l’apparence d’être gentil avec moi, il voulait me faire du mal mais cela n’aboutissait pas car il était empêché au dernier moment, soit par moi soit par un imprévu, quelqu’un arrivait ou quelque chose.
À un moment, j’étais sur lui et je le maintenais au sol afin d’éviter son attaque. J’avais mis un talon sur sa nuque parce qu’il me disait qu’il allait me casser la gueule. Alors, je l’amadouai en lui caressant les cheveux mais je faisais bien attention de ne surtout pas le lâcher.
Avant de me réveiller, il a encore essayé. Il venait vers moi. Il y avait quelqu’un à mes côtés. Il s’avançait gentiment, tout sourire mais je surveillais. Puis, j’ai vu qu’il sortait un ciseau de sa poche. J’ai eu le temps d’arrêter son geste et on l’a neutralisé à deux. Puis, nous avons regardé à l’intérieur de lui, et à la place de ses yeux, c’était deux ampoules. Son corps interne était creux, il y avait des fils électriques et quelques boîtes. Ses ampoules soutenaient mon regard.
L’autre personne m’a dit que c’était fini mais je ne le quittai pas des yeux car je n’étais pas très sûre.
Je me suis réveillée.